Compléments alimentaires : 4 vérités à savoir

Compléments alimentaires : 4 vérités à savoir

Si vous voulez tout savoir sur les compléments alimentaires, ou les faire découvrir à ceux qui doutent de leur efficacité, n’hésitez pas à lire et à partager ce qui suit.

Vérité n°1 : ni pour maigrir, ni pour bronzer

Attention, il faut distinguer 2 types de compléments alimentaires 

  1. Les compléments alimentaires « cosmétiques » : les marchands de ces « compléments alimentaires » qui n’en sont pas aiment entretenir la confusion. Ces faux aliments ont un but cosmétique : vous rendre plus belle, ou plus beau… A vous de savoir si c’est effectivement le cas, et si l’ingestion de ces produits n’implique pas un risque pour votre santé. Ce qui est bon pour votre peau ou pour votre ligne ne l’est pas nécessairement pour le reste de votre corps !
  2. Les « vrais » compléments alimentaires : ceux qui améliorent votre santé. Et oui ! la beauté vient dans un second temps, et ce n’est pas nécessairement celle des gravures de mode. Restez tout de même vigilants, surtout lorsque vous prenez des traitements médicinaux.

Ainsi, les compléments alimentaires dont je vais vous parler plus bas ne vous serviront ni à bronzer, ni à maigrir, mais bel et bien à optimiser votre santé.

Vérité n°2 : indispensable contre la malbouffe

J’ai été imposée de force aux agriculteurs, puis à toute la population depuis plus de 50 ans. Qui suis-je ? …… L’agriculture industrielle, bien sûr !

Il y a un peu plus de deux ans, une commission parlementaire a été mise sur pied pour dresser un état des lieux de la situation. Et voici les premiers constats : 

  • La « bouffe » de supermarché rend malade.
  • On observe une recrudescence des maladies chroniques.
  • Les chiffres du cancer et du diabète de type II explosent [1]…

Pourquoi ?

La réponse est plus simple qu’elle n’y paraît.

Pour augmenter leurs récoltes, l’industrie des graines a proposé aux agriculteurs de planter des céréales aux rendements très élevés.

Problème : ces graines « ne marchent plus » l’année suivante et les rendements deviennent très faibles. Il faut donc racheter d’autres graines aux industriels, que l’on appelle les « semenciers », dont Bayer-Monsanto est le leader [2]…

A force d’arracher les anciennes plantes ou de les tuer pour en remettre de nouvelles, 2 choses se passent :

  • D’abord, on érode les sols.
  •  Ensuite, on ne laisse pas le temps aux plantes de créer des racines fortes et profondes. A leur tour, les racines ne transmettent plus les minéraux du sol aux fruits puis à ceux qui les mangent.

Résultat : pour le même apport en vitamine C, il faut 100 pommes d’aujourd’hui, pour 1 seule pomme d’il y a 50 ans [3].

En somme, la nourriture des supermarchés se classe en 2 catégories :

  • Les fruits et légumes qui n’ont pas de minéraux et peu de vitamines.
  • Les aliments ultra-transformés (sodas, plats préparés, apéritifs, biscuits…) qui ne contiennent que des mauvais sucres, des mauvaises graisses, du sel et des additifs toxiques.

L’idéal serait de planter vous-mêmes votre nourriture (si vous avez un jardin, loin de la ville ou des usines, et assez de temps et d’énergie), ou de connaître des voisins ou associations, capables de vous fournir en aliments vraiment bios.

Sinon le bio du supermarché est un bon recours, mais pas toujours suffisant, sachant qu’il existe une tolérance de 0,9% pour le bio contaminé par des plantes transgéniques voisines.

Voilà pourquoi les compléments alimentaires sont indispensables : il permettent d’apporter les vitamines et minéraux à une population généralement citadine, qui n’a pas accès à une alimentation aussi variée qu’elle le voudrait.

Vérité n°3 : ils peuvent sauver des vies

Les compléments alimentaires vous seront d’un grand secours dans de nombreuses situations : 

  • Dans le cadre des rééducations après un accident, où le corps puise beaucoup dans ses réserves. Il vous faudra souvent plus de vitamines et d’oligo-éléments que ce que peut vous apporter l’alimentation.
  • Durant la croissance également ou si votre système immunitaire est affaibli.
    • Pendant l’hiver par exemple, le manque de vitamine D touche presque tous les plus de 65 ans en France, et 80% de la population en général. Or cette carence augmente les risques de mortalité de 23%, ainsi que les risques de cancer et de maladies cardio-vasculaires [4].
    • Sans compter les maladies que vous pouvez attraper à force d’une alimentation déséquilibrée pendant des années. Il existe des centaines de maladies liées à la malnutrition. Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, la malnutrition touche surtout les citoyens de plus de 60 ans. Les Britanniques ont estimé qu’elle coûtait près de 20 milliards de livres, soit 23 milliards d’euros par an à leur système de santé[5]. 
  • Et puis il y a la mécanique du vieillissement : le corps est de moins en moins capable de stocker ou de fabriquer lui-même des matériaux dont il manque.

Ce qui nous amène au 4e point…

Vérité n°4 : ils éloignent les maladies… et la vieillesse

Avec l’âge, le corps n’arrive plus à composer par lui-même les éléments vitaux qui lui manquent.

Pourtant, que se passerait-il, si vos genoux récupéraient aussi bien que lorsque vous aviez 20 ans ? Si vos os étaient toujours aussi solides, grâce à une juste absorption de calcium ? Si vous n’aviez plus de problème de concentration, avec une bonne quantité de zinc dans le sang ?…

Vous seriez physiquement la même personne qu’autrefois !

Alors bien évidemment, la vieillesse agit sur nous tous, et ce très tôt, dès la trentaine. Mais ce sont nos carences, petites et grandes, qui aggravent le passage du temps sur notre corps.

Bien nourri, avec une vie saine et active, vous pouvez limiter le passage du temps, et comme ces habitants des fameuses zones bleues, vivre jusqu’à 100 ans comme si vous en aviez 60 ou 70.

Si vous suivez les bons traitements, et que vous vous entraînez moralement et intellectuellement, vous pouvez améliorer votre santé dès maintenant, au lieu de la regarder décliner.

Mais pour ça, il faut avoir un vrai programme de nutrition qui renforce le corps en profondeur. Et c’est à ça que servent les compléments alimentaires.

Pour ma part, je ne peux pas m’offrir le luxe de ne pas écouter mon corps !

Laisser un commentaire