Le traitement de la ménopause en médecine naturelle

Le traitement de la ménopause en médecine naturelle

La ménopause est un processus naturel qui survient en moyenne vers l’âge de 51 ans. Elle se définit comme un arrêt des règles durant une période d’un an.

La ménopause n’est pas une maladie mais une période de transition dans la vie d’une femme, marquée par l’arrêt de production de certaines hormones (oestrogènes et progestérone) avec des répercussions variables d’une femme à l’autre à la fois sur le plan physique et psychologique.

L’espérance de vie moyenne de la femme française étant d’environ 80 ans, on constate donc que la période de la ménopause occupe plus du tiers de leur vie, soit environ trente ans. La ménopause est donc l’occasion d’apporter une plus grande attention à votre santé et aux moyens de la préserver le plus longtemps possible. 

La médecine officielle ne propose aux femmes ménopausées que la prise d’hormones de synthèse dont les effets secondaires viennent d’éclater au grand jour (voir éditorial).

Le Yam, une plante aux propriétés étonnantes

Cette plante mexicaine de la famille des dioscoreacées possède des racines très riches en diosgénine qui un précurseur de la progestérone et de la DHEA. Il faut toujours privilégier l’utilisation de précurseurs hormonaux qui laissent le corps fabriquer l’hormone en fonction de ses besoins.

L’utilisation du yam me permet de résoudre à lui seul 80% des plaintes de la ménopause à condition d’utiliser un yam de très haute qualité et préférentiellement sous forme de crème car le yam en gélules est partiellement détruit par les sécrétions acides de l’estomac.

Après avoir testé différentes crèmes, c’est le yamstat fabriqué par le laboratoire Pro-phil Santé qui me donne les résultats les plus spectaculaires. Cette crème possède à la fois une galénique exceptionnelle permettant une absorption cutanée optimale et une forte concentration en diosgénine (16%).

Ce traitement va permettre au corps de la femme de remonter ses taux de progestérone naturelle et de DHEA et après un mois de traitement, on observe les résultats suivants :

  • Accroissement de l’énergie, diminution de la fatigue physique;
  • Sensation de bien-être, disparition de la dépression liée à la ménopause ;
  • Amélioration de la vivacité de l’esprit et des capacités de concentration ;
  • Amélioration de la qualité du sommeil;
  • Diminution des troubles hormonaux liés à la ménopause tels que bouffées de chaleur, baisse de la libido, prise de poids.

A ces effets bénéfiques directement visibles, il faut ajouter le rôle préventif du yam à moyen et à long terme au niveau de l’ostéoporose, de la protection cardio-vasculaire, des défenses immunitaires et du vieillissement de la peau.

Voilà pourquoi, je conseille systématiquement le yam crème à toutes les femmes ménopausées.

Des phyto-oestrogènes sont parfois nécessaires

Nous venons de constater que le yam résolvait la plupart des troubles de la ménopause à lui tout seul. Cependant, environ 20 % des femmes sous yam crème vont se plaindre de persistance de bouffées de chaleur et/ou de sécheresse vaginale.

Ces deux symptômes sont en relation directe avec la carence oestrogénique propre à la ménopause.

Dans ces cas là, on complète le traitement par la prise de phyto-oestrogènes.

C’est dans cette optique que j’ai mis au point une formule qui combine des vitamines, des minéraux, et des plantes à action oestrogène-like :

  • Actea Racemosa ( Actée à grappes)

Plante qui est utilisée depuis fort longtemps pour traiter de manière naturelle les désagréments ressentis par les femmes au moment de la ménopause.

  • Dong Quai (Angelica Sinensis)

Le Dong Quai est utilisé depuis des siècles en médecine chinoise traditionnelle pour traiter diverses affections gynécologiques parce qu’il contient une substance oestrogénique qui aide à équilibrer le taux d’oestrogène chez les femmes.

On le préconise pour traiter l’endométriose, la sécheresse et les infections vaginales, et pour soulager des symptômes du syndrome prémenstruel et de la ménopause.

  • Varech (Fucus Vesiculosus)

Le Varech est une plante marine, riche en iode, qui a été utilisée en médecine traditionnelle pour traiter l’obésité car il augmente le métabolisme du corps pour permettre de brûler les calories plus rapidement. Laxatif doux et diurétique léger, il évite l’accumulation excessive de liquides.

  • Prêle des champs (Equisetum Arvense)

Elle contient tous les bio-minéraux (manganèse, magnésium, fer, cuivre, silice) nécessaires aux différentes étapes de la synthèse du collagène et de l’élastine qui sont indispensables au bon maintien du tissu conjonctif.

Elle possède aussi une action tonique sur le système génito-urinaire ce qui permet de diminuer les désagréments de l’incontinence urinaire.

  • Sauge (Salvia officinalis)

La présence d’œstrogènes “végétaux” explique son emploi pour traiter les problèmes de règles irrégulières et douloureuses ainsi que les symptômes de la ménopause, principalement les bouffées de chaleur.

  • Ipriflavone

C’est un phytoestrogène extrait du soya.

Plusieurs études ont démontré son efficacité dans la protection des os, surtout s’il est associé à du calcium (orotate).

La problématique de l’ostéoporose et des suppléments de calcium

Toutes les femmes ne présentent pas les mêmes risques de développer de l’ostéoporose.

On sait très bien que la pratique d’une activité sportive régulière est un des meilleurs moyens de prévention. Cependant, on peut prévenir l’ostéoporose ou la traiter si elle est déjà installée par la prise de suppléments de calcium mais uniquement sous forme d’orotates.

Pour être assimilés par l’organisme, les minéraux doivent être obligatoirement véhiculés par un sel ou par un acide aminé. Les transporteurs chimiques (carbonates, chlorures, sulfates, citrates, fumarates…) ne sont pas très efficaces car ils ne sont assimilés qu’à hauteur de 1 à 5 % par l’organisme. Ainsi, la prise de 100 mg de carbonate de calcium ne fournit que 1 à 5 mg de calcium assimilable par notre organisme. En revanche, les orotates issus de substances naturelles (produits à partir du petit lait) permettent une meilleure assimilation des sels minéraux, mais surtout un transport actif de ces minéraux dans les cellules.

La plupart des femmes européennes prennent quotidiennement, sur les conseils de leur gynécologue, du carbonate de calcium pour la prévention et le traitement de l’ostéoporose.

En effet, à partir de la ménopause – parfois même, avant – les femmes ont tendance à se déminéraliser: le calcium quitte les os, passe dans le sang et est évacué par les urines. La prise de carbonate de calcium ne résout absolument pas le problème puisque d’une part, l’apport de calcium assimilable est faible et, d’autre part, cet apport de calcium se fait dans le sang et non pas dans les cellules osseuses. Ce faisant, les femmes augmentent le risque de développer des calculs rénaux sans juguler le phénomène de déminéralisation. Seule, la prise d’orotate de calcium permet un apport de calcium non seulement en quantité suffisante, mais surtout à l’endroit nécessaire: les cellules osseuses. Pour preuve l’ostéodensitométrie osseuse – examen permettant de mesurer la masse osseuse – s’améliore après un an de traitement à l’orotate de calcium alors que, d’après la médecine allopathique, il est impossible de reminéraliser les os d’une femme atteinte d’ostéoporose.

Traitement naturel de la ménopause

1. Yamstat crème

  • Application de ¼ de cuillère à café matin et soir au niveau du pli du coude (à l’endroit où l’on fait les prises de sang). Traitement journalier pendant plusieurs années, idéalement au moins jusque 70 à 75 ans.
  • En cas de traitement hormonal substitutif classique, vous pouvez l’arrêter et commencer immédiatement le Yamstat, sachant qu’il y aura 1 ou 2 mois de transition (accentuation des bouffées de chaleur)
  • Après 2 mois de Yamstat, tous les effets bénéfiques de ce traitement sont opérationnels.     

C’est pourquoi, s’il persiste des bouffées de chaleur et/ou une sécheresse vaginale, il faut compléter le traitement par le Menostat

2. Menostat

  • Prendre 4 comprimés par jour : 2 matin  – 2 soir juste avant les repas
  • Traitement à faire quelques mois (jusqu’à disparition complète des bouffées de chaleur)

3. Orotate de calcium

  • Prévention de l’ostéoporose : 2 gélules par jour
  • Traitement de l’ostéoporose : 3 à 4 gélules par jour

Et la pré-ménopause ?

C’est la période qui précède la ménopause. Elle peut commencer dés 40 ans chez certaines femmes. Elle se caractérise par des règles irrégulières et peut s’accompagner de certains malaises comme petites bouffées de chaleur, irritabilité, fatigue, mauvais sommeil, prise de poids.

Le yam crème peut aussi corriger ces désagréments en l’utilisant à raison de 15 jours par mois.

Laisser un commentaire