Fatigué ? la vitamine B à la rescousse

Les carences en vitamines B peuvent amener différents problèmes plus ou moins importants.

Alors autant prendre ces petites molécules au sérieux !

D’autant que les carences, c’est très insidieux. Il suffit que votre alimentation soit légèrement déséquilibrée pendant plusieurs années.

Carence en vitamine B, quels symptômes ?

D’abord, ça commence par ça :

  • Chute de cheveux
  • Confusion
  • Hypersensibilité au soleil
  • Gerçures et saignements des muqueuses,
  • Anémie
  • Graves problèmes de peau
  • Fourmillements
  • Dépression

Puis ensuite, ça devient encore plus grave :

  • Infections de la peau,
  • Œdèmes
  • Symptômes de la syphilis
  • Insomnie
  • Neuropathie
  • Graves troubles cardiaques
  • Épilepsie
  • Démence
  • Paralysie
  • Folie

Et un jour, une (grosse) maladie se déclare. C’est votre corps qui sonne l’alerte.

La vitamine B dans votre alimentation

De nos jours, il faut contrôler très finement notre alimentation pour être sûr qu’elle soit vraiment équilibrée et complète.

À vrai dire, question vitamine B, il n’y avait jusqu’ici que les végétariens qui faisaient vraiment attention.

En effet, il y a une vitamine B qu’on ne trouve que dans la chair des animaux, c’est la cobalamine (B12). En manquer peut vraiment laisser de graves séquelles à votre système nerveux. Jusqu’à la folie et la paralysie, c’est une réalité médicale. 

Mais les végétariens ne sont pas les seuls à être exposés aux dangers réels du manque de vitamines B.

Nous sommes tous concernés. Particulièrement si vous vous sentez souvent fatigués et sans raison particulière.

Et puis, vous avez tout à gagner à faire une cure de vitamines B. A moins que vous en mangiez beaucoup d’un coup, il y a peu de risques que cela ne vous fasse du mal, et beaucoup de chances que ça vous fasse du bien !

D’autant que vous pouvez trouver de la vitamine B très facilement, sur internet ou dans n’importe quelle pharmacie ou supermarché bio.

Une fatigue inexplicable, une histoire de vitamine

Ces derniers temps, vous luttez pour vous lever. Le régime que vous avez entamé récemment n’y est pas pour rien, vous vous dites.

Mais ça ne change rien : levé à peine depuis deux heures, vous n’avez qu’un souhait : regagner votre lit !

La moindre tâche paraît insurmontable : préparer à manger, aider les enfants à faire leurs devoirs… même lire un livre vous fait piquer du nez après quelques pages. Ne parlons même pas de vous remettre au sport !

Vous pensez bien dormir car vous vous endormez dès que vous vous êtes mis sous la couette. Mais vous vous levez toujours aussi difficilement.

L’épuisement vous donne de folles envies de sucré, car le sucre est une formidable source d’énergie, mais elle ne dure pas bien longtemps… et ne manque pas de vous faire grossir. Ce qui fait de votre régime un enfer.

Stress et plats tout fait, les ennemis de la vitamine B

Les médecins s’interrogent encore sur la question. Le « management » moderne qui est devenu du harcèlement soft n’y est certainement pas pour rien. On ne compte plus les cas de surmenage.

Le fait d’être constamment connectés à internet et la peur de manquer quoi que ce soit « d’important » (FOMO, disent les anglo-saxons), accapare toute notre attention et nous laisse en tension en permanence. Nous vivons dans un stress qui ne s’arrête pas. 

Mais le pire, c’est peut-être l’alimentation de supermarché, les sandwichs aux ingrédients de faible qualité, les sodas sans sucre, les plats cuisinés et tout ce qui est réchauffé au micro-ondes… conservateurs, perturbateurs endocriniens, absence de nutriments : la coupe est pleine !

Notre corps peut supporter beaucoup s’il est bien nourri. Mais c’est de moins en moins le cas. Nous ne pouvons pas réellement faire confiance à la nourriture que nous achetons en rayon ou que nous mangeons même au restaurant.

Si la fatigue vous gâche la vie, changez immédiatement votre alimentation !

Comment votre alimentation vous régénère (ou pas)

Les aliments que vous ingérez se transforment en énergie, du moins en principe. Ils se rangent en 3 catégories :

  • Les protéines (la « chair » des animaux et des plantes)
  • Les glucides (les sucres lents et rapides, qui se retrouvent autant dans le chocolat, les bonbons, le sucre du café et le miel, que dans les pâtes et les pommes de terre)
  • Les lipides (les graisses animales, comme le gras de la viande, et végétales, comme les huiles). 

Ces trois éléments de l’alimentation doivent être transformés par votre système digestif, afin de donner de l’énergie à vos cellules.

Pour ça, ils doivent passer la barrière de l’intestin, dont le rôle est de trier ce qui mérite de rester dans votre corps, et ce qui ne le mérite pas.

Donc, pour que les molécules de nourriture pénètrent en vous, il faut que des enzymes les découpent. Or qu’est-ce qui enclenche ces « couverts intérieurs » ?

Les cofacteurs d’activation enzymatiques. Et qui se cache derrière ce nom très compliqué ? Les vitamines et les minéraux, essentiellement.

Le travail en deux temps du système digestif

Pour résumer : votre corps mange les aliments deux fois.

La première fois, lorsque vous avalez la nourriture que vous avez découpée avec les couverts ou les mains.

La seconde fois, avec votre intestin. Mais à ce moment-là, ce sont les vitamines et les minéraux qui activent vos fourchettes et vos couteaux intérieurs. 

La vitamine B joue un rôle extrêmement important dans cette phase de digestion, et on peut même dire que sans elles, le « repas intérieur » qui détermine si votre corps va être réellement nourri, n’a pas lieu.

D’autant qu’à part la vitamine B12, votre corps ne conserve pas ces nutriments. D’où l’importance d’en avaler très souvent.

Leur rôle est essentiel pour maintenir vos défenses immunitaires, votre système nerveux, une bonne reproduction cellulaire, une belle peau et des cheveux en bonne santé.

Cela permet donc d’éviter de perdre vos cheveux, d’être infecté par des virus ou des bactéries, de diminuer les risques de Parkinson ou d’Alzheimer, ou encore de cancer.

Absorption optimale de la vitamine B : voici la clef

Pour vraiment avoir les nutriments qu’il vous faut, il faut que vous soyez très rigoureux sur votre alimentation. Cultiver vous-même vos fruits et vos légumes, manger rarement dehors, être inscrit à une AMAP… ce n’est pas à la portée de tout le monde.

Et cela ne suffit pas forcément non plus.

Chacun d’entre nous absorbe différemment les vitamines B. C’est ce que l’on appelle le facteur intrinsèque.

Celui-ci détermine si vous fabriquez assez de cellules pariétales dans votre estomac. Ce sont elles les petites mains qui se serviront des « couverts » que sont les vitamines B.

Chez certaines personnes, le facteur intrinsèque est faible, et la dose de vitamines B qu’elles doivent absorber pour parvenir au même résultat que la normale est beaucoup plus importante.

D’autant que ce facteur intrinsèque est nettement diminué par :

  • Les ulcères à l’estomac
  • Les gastrites
  • La chirurgie bariatrique

Voilà pourquoi les carences en vitamine B ne sont pas un fantasme, mais une réalité médicale, et même sociale !

Et si vous sentez encore de la fatigue, ou que vous ne pouvez pas changer votre régime dès à présent, n’hésitez pas à prendre des compléments. Vous en trouverez à peu près partout. Le plus efficace et le plus sérieux reste à mes yeux le B-complexe liposomé.

Références :

Fatigué ? la vitamine B à la rescousse
drschmitz 30 June, 2021
Tags
Archive