Souffrez-vous de la lèpre vulgaire?

Cette maladie touche entre 3 et 5% de la population française, tant les tout petits que les personnes plus âgées, avec un premier pic d’apparition entre 20 et 30 ans et un 2ème vers l’âge de 50 ans. La génétique est un facteur aggravant. Si un parent en est atteint, vous avez 1 « chance » sur 10 de l’attraper. Cette maladie chronique agit par poussées imprévisibles. Le stress, la fatigue, la prise de certains médicaments, le tabagisme, l’alcool augmentent les risques de l’activation du gène déficient. Le corps s’enflamme, réagit face à l’agression : squames, démangeaisons intenses, parfois jusqu’aux saignements, votre épiderme se renouvelle beaucoup beaucoup trop vite ! Des plaques de peau rouge apparaissent sur les coudes, les genoux et dans le cuir chevelu. La douleur peut être invalidante et causer des gonflements, des raideurs, d’énormes souffrances au niveau des articulations. 

Vous l’aurez compris, le psoriasis, cette maladie inflammatoire de la peau, vous mènera la vie dure, tant physiquement qu’émotionnellement. Bien que non contagieuse, elle provoque des réactions de rejet, de dégout parfois, d’incompréhension même. Une double souffrance pour le malade. Au moyen-âge, on parlait de lèpre vulgaire….Une stigmatisation qui bouleverse toute une vie. Ne pas s’exposer aux yeux du public, se cacher derrière ses vêtements, avoir honte de son propre corps…une torture permanente qui nécessite parfois un suivi psychologique. 

On veut votre peau !

Cette maladie imprévisible agit par poussées suite à un renouvellement accéléré de l’épiderme. Un travail normalement réalisé en 28 jours se produit en 3 jours seulement !! Il existe de très nombreuses formes de psoriasis, affectant plus ou moins la vie du malade. 

  • Le psoriasis en plaques : (psoriasis vulgaris) est la forme la plus répandue (90% des cas). Plaques rouges qui touchent les coudes, genoux, cuir chevelu, ongles, conduit auditif, ventre ou bas du dos.  L’épiderme peut être à vif lorsque les squames se détachent. 
  • Le psoriasis en goutte : cette forme se caractérise par des petites taches sous forme de gouttes, sur l’ensemble du corps. 
  • Le psoriasis pustuleux localisé : affection moins fréquente qui se caractérise par des pustules plates blanchâtres qui peuvent également laisser l’épiderme à vif. 

Mais aussi le psoriasis pustuleux généralisé, le psoriasis des plis, érythrodermique, unguéale,… Il y en a pour tous les goûts… 

Une maladie de peau, c’est dans la tête ? 

Cette maladie complexe vous met à nu et apparait généralement chez les personnes hypersensibles, qui ont un vide affectif, ou qui ont connu un sentiment d’abandon, une séparation très mal vécue. Des souvenirs refoulés d’un enfant peu choyé alors que le contact physique, la tendresse sont des carburants essentiels de la petite enfance. 

La sphère psychologique de chaque maladie inflammatoire chronique ne doit jamais être écartée. Un travail avec un psychologue permet parfois de mettre des mots sur les maux, d’avancer dans sa vie pour réparer des blessures secrètes qui font le lit de maladies inexplicables aux premiers abords.  

Traiter une maladie incurable…

Il n’existe aucune pilule miracle pour soigner le psoriasis, quelle que soit sa forme. De nombreux traitements ont été mis au point, mais tous montrent des faiblesses, ou sont tout simplement inaccessibles pour le commun des mortels. 

Des bains de goudron ont souvent été présentés pour soigner les formes les plus légères. Salissants, avec une odeur peu ragoutante, irritants pour la peau, ces traitements d’un autre âge ont pourtant été conseillés il n’y a pas si longtemps. Avec ou sans huile de cade, un arbuste du bassin méditerranéen, qui serait cancérigène sur le long terme. 

Les traitements aux UV sont aussi conseillés. Mais 200 séances sont un grand maximum avant d’attraper un bon cancer de la peau… 

Actuellement, la biothérapie aurait des espoirs prometteurs, mais reste extrêmement chère. Comptez un budget de 1000 euros par mois. 

La cortisone reste très largement prescrite mais personne ne remet en question les effets secondaires des corticoïdes. 

Avez-vous essayé le silicium ? 

Vous ne venez pas à bout de cette maladie ? Les desquamations sont toujours présentes et vous perdez votre courage et votre confiance en vous ? Une prise régulière de silicium pourrait bien vous aider de façon durable, sans effet secondaire et sans vous ruiner avec des traitements hors de prix. 

Le silicium organique est un oligo-élément qui intervient dans la régénérescence du collagène et de l’élastine, deux composants responsables de l’élasticité et de la fermeté de la peau. Il est donc très efficace pour les problèmes de peau donc le psoriasis

Le silicium est un minéral que nous possédons tous en concentration variable dans notre organisme, cependant, sa concentration diminue fortement avec l’âge. Une complémentation en silicium, par voie orale ou en application cutanée, est donc essentielle pour la bonne santé de l’organisme.

 Les bienfaits du silicium organique en cas de psoriasis sont multiples : 

  1. Il agit en tant qu’anti-inflammatoire naturel ;
  2. Il calme et apaise la peau ;
  3. Il régénère les cellules mortes ;
  4. Il atténue considérablement les démangeaisons ;
  5. Il stimule la synthèse de l’élastine et de collagène pour que la peau retrouve sa fermeté ;
  6. Il aide la peau à résister à certaines infections ;
  7. Il protège les membranes de la peau des radicaux libres.

Il est conseillé de prendre du silicium sous forme liquide à raison d’une cuillère à soupe par jour (environ 15 ml). Le silicium s’applique en lotion ou en compresse sur la zone concernée par le psoriasis que l’on recouvre d’un film alimentaire et qu’on laisse agir pendant toute une nuit. Le silicium doit se conserver au frigo après ouverture pour garder ses propriétés intactes.

N’oubliez pas de toujours combiner un traitement avec une alimentation type anti-inflammatoire pour une meilleure efficacité et la promesse d’un traitement efficace sur le long terme.  

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Souffrez-vous de la lèpre vulgaire?
drschmitz 30 June, 2021
Tags
Archive