Dossier : L’insuffisance veineuse et ses conséquences : varices et hémorroïdes

Dossier : L’insuffisance veineuse et ses conséquences : varices et hémorroïdes

https://www.dermavia.eu/Si la circulation au niveau des artères bénéficie de l’action de la pompe cardiaque, la circulation veineuse est plus laborieuse et doit constamment lutter contre la pesanteur terrestre lorsque nous sommes assis ou debout. C’est pourquoi, l’insuffisance veineuse chronique affecte environ 18 millions de personnes en France avec ses conséquences néfastes aussi bien pour la santé que pour l’esthétique.

Le système veineux

Le système circulatoire comprend des artères qui amènent le sang riche en oxygène du cœur vers les tissus périphériques et des veines qui ramènent le sang chargé de déchets des tissus vers le cœur. Le retour veineux qui a lieu dans nos jambes doit se faire contre la pesanteur terrestre.

C’est pourquoi chaque fois que nous posons le pied par terre, la pression exercée sur la plante du pied chasse le sang vers le haut du corps. La contraction des muscles des jambes qui massent les parois des veines est un autre mécanisme qui permet au sang de parcourir environ 1,5 mètre pour arriver au coeur.

A l’intérieur des veines, il existe des petites valves anti-reflux qui s’ouvrent pour laisser passer le sang du bas vers le haut et qui se ferment pour empêcher le sang de redescendre sous l’action de la pesanteur.

L’insuffisance veineuse chronique

La perte d’élasticité des parois veineuses engendre une distension des veines dont la conséquence est l’incontinence des valves qui ne se joignent plus et ne peuvent donc plus remplir leur fonction anti-reflux. Le sang stagne et les veines se dilatent de plus en plus, c’est le début de l’insuffisance veineuse.

On ne connaît toujours pas la cause de cette perte d’élasticité des parois veineuses. Par contre, on a parfaitement identifié les facteurs aggravants qui sont l’hérédité, la station debout prolongée (coiffeuses, vendeuses, infirmières), les grossesses, les traitements hormonaux (pilule contraceptive), l’obésité.

Les signes de l’insuffisance veineuse chronique

Au début de la maladie, les symptômes sont relativement bénins. On observe une sensation de jambes lourdes accompagnée parfois d’un petit gonflement des pieds ou des chevilles  surtout en cas de fatigue ou de grosse chaleur. Ensuite, les veines des jambes deviennent de plus en plus visibles et forment des varicosités. A ce stade, les patients se plaignent souvent de démangeaisons ou de crampes nocturnes au niveau des jambes.

Progressivement, la dilatation des veines se poursuit jusqu’à l’apparition des varices.

Les complications de l’insuffisance veineuse chronique

Outre leurs aspects inesthétiques, les varices peuvent engendrer des complications parfois sévères.

1. Les problèmes de peau

La peau des jambes étant mal irriguée, elle se colore de petits pigments brunâtres surtout au niveau des chevilles (dermite ocre). On observe aussi des taches rouges pouvant s’écailler ou démanger, c’est l’eczéma variqueux.

Un traumatisme minime peut provoquer une plaie ouverte dont la cicatrisation est souvent difficile à cause de la mauvaise circulation sanguine, c’est l’ulcère variqueux.

2. Les problèmes vasculaires

Les varices peuvent se rompre donnant lieu à des hémorragies internes ou externes.

La complication la plus redoutée est la phlébite qui est provoquée par la formation d’un caillot de sang dans la veine entraînant une inflammation de celle-ci. Si cette phlébite touche une veine profonde et que le caillot se détache, c’est l’embolie pulmonaire qui peut être fatale.

Une hygiène de vie s’impose

Les personnes souffrant d’insuffisance veineuse devraient respecter certaines règles finalement très simples :

  • Une activité physique régulière (marche, jogging, vélo, natation).
  • Surélever les pieds du lit de 5 cm au moyen d’une cale.
  • Eviter les stations debout prolongées.
  • Eviter de croiser les jambes lorsqu’on est assis.
  • Eviter les bains trop chauds et terminer par un jet d’eau froide, en remontant des pieds juqu’aux cuisses.
  • Eviter les vêtements qui compriment les jambes ou les cuisses.

Les hémorroïdes sont une forme
d’insuffisance veineuse

Les hémorroïdes sont en fait des varices au niveau de la muqueuse anale et rectale mais qui peuvent exister sans qu’il y ait de varices visibles au niveau des jambes. Outre la douleur qu’elles occasionnent, elles peuvent saigner et entraîner des anémies par carence en fer.

Les hémorroïdes exigent aussi une certaine hygiène de vie :

  • éviter l’excès d’alcool, de café et d’épices.
  • prévenir la constipation par une alimentation appropriée et des traitements éventuels.

Le traitement de l’insuffisance
veineuse en médecine naturelle

Certaines plantes sont connues pour augmenter le tonus veineux comme la vigne rouge, le marronnier d’inde, l’hamamélis et le petit houx. Chacune de ces plantes peut être utilisée séparément sous forme d’extrait sec (gélules vendues en pharmacie) à la dose de 2 g par jour répartie en trois prises avant les repas.    

Personnellement, c’est une formule à base de plantes amazoniennes (Venoplex) qui me donne les
résultats les plus spectaculaires.

Venoplex est une formule phytothérapeutique qui associe baccharis articulata, rosmarinus officinalis et plantago major dont l’action au niveau veineux s’explique par son exceptionnelle richesse en flavonoïdes. Ils sont responsables de la coloration des fruits et des fleurs et possèdent de nombreuses vertus thérapeutiques. Parmi celles-ci, la grande richesse de Venoplex en diosmine explique son action au niveau veineux par une augmentation de la résistance des parois vasculaires. Cette action est directement ressentie sur la sensation de jambes lourdes, l’œdème et l’inflammation au bout de 30 jours de traitement.

Indications : fragilité capillaire, varicosités, varices, hémorroïdes et insuffisance veineuse chronique.

Mode d’emploi : le produit s’utilise pur par voie sublinguale (sous la langue puis avaler) 30 minutes avant ou après un repas.

La dose habituelle est de 10 gouttes 4 fois par jour pendant 3 mois (surtout l’été).

Dans les cas sévères augmenter la dose à 45 gouttes 4 fois par jour.

L’action du Venoplex est idéalement renforcée par le Dermavia® qui est un gel de massage 100% naturel. Sa formule associe les extraits fluides de marron d’inde et d’hamamélis avec les huiles essentielles de cupressus sempervirens, de salvia officinalis et d’achillea millefolium. La puissance des huiles essentielles apporte une sensation de fraîcheur et un soulagement quasi immédiat de la sensation de jambe lourde.

Il s’utilise 1 à 2 fois par jour sur les jambes en massage (du bas vers le haut)

Pour le traitement des hémorroïdes, je préconise l’utilisation d’une Tisane anti-hémorroïdes.

L’association de marron d’inde, cyprès, hamamélis, petit houx, gui, millefeuille, psyllium, prêle et chardon marie fait vraiment des merveilles dans cette pathologie. On l’utilise à raison d’une cuillère à soupe pour ½ litre d’infusion à boire sur la journée.

Cet article a 1 commentaire

  1. TROPIS

    Bonjour,

    Ou trouve t’on TONIVEN et VEINOTON PRO gel, j’avais fait scléroser il y a très longtemps une veine apparente coté intérieur de ma jambe droite, en ce moment j’en souffre me conseillez vous de refaire une sclérose, tous les été je prends des gélules de vigne rouge et parfois hamamélis.

    Merci de me répondre.
    Cordialement.
    Odile TROPIS.

Laisser un commentaire