Hémo-laser

Thérapie Laser intraveineuse

Le développement de la technique du laser remonte à l’année 1920, au temps d’Albert Einstein.

En 1960, le premier laser fut construit et la technique se développa rapidement.

Aujourd’hui, la thérapie laser à faible puissance est déjà très bien étudiée et son mode d’action bien compris.

Principe directeur du traitement par hémo-laser

"Il faut de la patience, les valeurs ne changent pas du jour au lendemain"

Le traitement par hémolaser est une thérapie de régulation.

Les systèmes biologiques ont besoin d’un certain temps pour réagir à cette stimulation.

Par conséquent, il ne faut pas s’attendre à un changement “du jour au lendemain” dans le cas du traitement par hémolaser.

En particulier, un changement significatif des valeurs chimiques de laboratoire n’est pas à attendre avant quelques jours ou quelques semaines après la série de radiations.

La lumière laser - qu'est-ce que c'est ?

La lumière laser est une lumière avec des qualités spéciales. Cette lumière est pleine d’énergie et peut être visible ou invisible. Sa haute teneur en énergie et ses qualités spéciales permettent des effets thérapeutiques très efficaces dans beaucoup de maladies.

Comment la thérapie laser à faible puissance fonctionne t’elle ?

La thérapie laser à faible puissance est une thérapie régulatrice. Son irradiation délivre une énergie électromagnétique qui est transformée en énergie biochimique dans les tissus. Par conséquent, le métabolisme cellulaire des cellules malades est normalisé.
Dans les cellules plusieurs processus biochimiques sont activés. La mitochondrie joue un rôle capital ce qui explique les effets cellulaires de la thérapie laser à faible puissance.

Comme appareil de thérapie, on utilise un laser thérapeutique HILARIS® TL Le raccord du conducteur de lumière unique de l’hémo-laser est effectué par un adaptateur hémo-laser à l’avant bras du patient.

Les conducteurs de lumière unique de l’hémo-laser sont des produits à usage unique et stériles.

 

Les effets de l'hémo-laser

  • Sur les érythrocytes (globules rouges)
    • Inhibition de l’agrégation par rupture des liaisons du pont H2 qui réduit la viscosité du sang
    • Augmentation de la capacité de liaison de l’O2
    • Augmentation de la déformabilité
  • Sur les leucocytes (globules blancs)
    • Activation de la phagocytose dans les leucocytes avec libération de protéines bactéricides
  • Sur les plaquettes
    • Réduction de l’agrégation plaquettaire

Hémo-laser : fonctionnement

La thérapie hémo-laser utilise l’énergie de la lumière laser rouge pour l’irradiation directe du sang. La lumière laser est transmise directement dans la veine de l’avant bras par un conducteur de lumière spécial qui agit ainsi directement sur chaque composant sanguin.

A terme, cela entraine une diminution de 40% de la viscosité du sang.

Quels sont les effets biologiques de la thérapie laser à faible puissance ?

Effet cicatrisant

Le rayon laser absorbé augmente la synthèse ATP (phosphate adénosine). De par la stimulation du renouvellement cellulaire, le taux de séparation des fibroblastes et des cellules épithéliales est accéléré, l’activité des cellules macrophages est renforcée et la phagocytose est augmentée. Ces effets permettent une cicatrisation plus rapide.

Effet analgésique

La libération des biomédiateurs à effet anti‐inflammatoire et analgésique est favorisée. (sérotonine et endorphine).

La libération des biomédiateurs à effet déclencheur de la douleur , c’est à dire des biomédiateurs transmetteurs (substance P, bradykinine, prostaglandines), est entravé.

Ceci déclenche un effet analgésique.

Effet anti-inflammatoire et anti-oedémateux

Les biomédiateurs cités en haut ont également un effet anti‐inflammatoire et un effet anti‐oedémateux de par l’amélioration de la microcirculation.
La thérapie hémo-laser améliore le métabolisme, augmente la circulation sanguine et ainsi l’alimentation en oxygène.


Indications de la thérapie hémo-laser

✓ Troubles circulatoires
✓ Douleurs et plaies chroniques
✓ Maladies inflammatoires et chroniques de l’appareil locomoteur (arthrose, polyarthrite)
✓ Hépatites aigues et chroniques récidivantes surtout dues au virus B et C
✓ Cirrhose du foie
✓ Maladies pulmonaires chroniques (BPCO)
✓ Patients avec des troubles du métabolisme des graisses hypercholestérolémie et excès de triglycérides. ✓ Diabète de type 1 et 2
✓ Les allergies
✓ Les perturbations de l’état général et les états de faiblesse

Quels sont les domaines d'application médicale de l'hémo-laser ?

Traitement des plaies : Ulcères de jambes (décubitus), traitement des plaies postopératoires, plaies aigües et chroniques.

Médecine sportive : Hématomes, contusions, ruptures et claquages musculaires, entorses, tendinites (coude du joueur de tennis)

Orthopédie : Arthroses, abcès et inflammations suite à une prothèse, au port d’appareils d’aide à la locomotion, …

Gynécologie, urologie et obstétrique : inflammation mammaire, mastose, césariennes, épisiotomie, l’herpès génital.

Oncologie et radiothérapie : mucosité, stomatite, radiodermite.

Neurologie : traitement des douleurs aigües et chroniques, douleurs postopératoires et fantômes, acuponcture auriculaire et corporelle.

Médecine dentaire : traitement des douleurs et plaies après extractions, pose de prothèses, aphtes, gingivites, herpès labial.

Thérapie antimicrobienne et photodynamique pour la réduction des germes.

Médecine vétérinaire : Otites, plaies cicatrisant mal et plaies chroniques, douleurs articulaires, morsures et blessures

La lettre du Dr Schmitz

Inscrivez-vous à La Lettre hebdomadaire du Docteur Schmitz